dimecres, 30 de març de 2011

les tricheurs d'images



Ecrire, voir, réaliser. Problématique: qu'apporte le son au cinéma? Je me retrouve aujourd'hui au milieu d'une équipe sympathique qui ne pense qu'Image. J'adore ce stage de formation. J'adore la jeune fille à part, avec sa perche qui prend le bruit des roseaux, la paroles des pêcheurs et le bruit des bâtons sur les carcasses rouillées. Tellement lunaire. Tellement à part. Elle annonce toutes ses prises de son. "Paroles du pêcheur première". "Bruit des rochers immobiles. Seconde". L'équipe a jeté les blousons sur les rochers. On a fait un panoramique à 360 degrés. Dans un endroit perdu et désolé de Martigues. Ca sentait le crime et la solitude. Les rochers, les épaves, les bouteilles de plastique égarées... On voit le paysage au montage dans une belle salle de cinéma. On truque, on mandrake, on arnaque le spectateur. On ajoute un "plouf" immense ("bruit du caillou plouf première") sur l'image désolée. On ne voit pas. Mais on dirait qu'on a jeté un enfant au canal.....