dijous, 22 de juliol de 2010

T (Moussu)

A découvrir PUTAN de PUB n°1 !!!
ici

"Putan de Cançon" le nouvel album de Moussu T e lei Jovents

sort le 23 septembre prochain

et dès lundi 26 juillet un morceau à écouter sur le myspace du groupe



A descubrir PUTAN de PUB n°1 !!!
aquí

"Putan de Cançon" l'albom nòu de Moussu T e lei Jovents

sortís lo 23 de setembre venent

e tre lo diluns 26 de julhet un tròç a escotar sus lo myspace dau grop

dimecres, 21 de juliol de 2010

Lei nuechs atipicas de Lengon

Depuis leur création en 1992, les « Nuits Atypiques » sont un espace alternatif d’ouverture, d’échanges, de rencontres, de découverte, d’attention portée aux projets artistiques singuliers et de valorisation de la diversité culturelle et linguistique.
La musique reste le cœur battant de cette 19ème édition entre guitare manouche et guitare flamenca, koto japonais et kora mandingue, polyphonies corses et polyphonies malgaches, sonorités gasconnes et txalapartas basques, chant sahraoui et chant mongol, swing et électro. Avec notamment un hommage à Django Reinhardt rendu par quelques uns des plus grands guitaristes manouches d’aujourd’hui (Boulou et Elios Ferré, Romane, Mathieu Chatelain, Angelo Debarre, David Reinhardt, Louis Winsberg, Rocky Gresset, Pierre Manetti). Mais aussi un hommage rendu à l’immense poète

Bernard Manciet, avec les musiques et les peintures de Christian Vieussens et la voix de Christian Loustau. Ou encore avec une rencontre surprenante entre les chanteurs corses de Voce Ventu et la musicienne japonaise Mieko Miyazaki.

Du lundi 26 au samedi 31 juillet 2010
a Langon (33)

dimarts, 20 de juliol de 2010

Roulier Daphné



Sur le site de Canal Plus à la demande http://www.canalplus.fr/ on peut revoir gratuitement le dernier épisode de la saison "Histoire(s) de Cinéma". L'Emission du septième art. Une beau numéro qui présente un entretien inédit avec Godard, une leçon de tournage par Jean Renoir, les souvenirs d'Annaud, et surtout un Mathieu Alamaric en tournage de son prochain film. Une perlette. C'est en ligne. C'est gratuit. Et c'est très beau. Merci Daphné. Cinéma. Cinéma. TCHITCHAAAAAAAA.

Doan Bruno


Le génial créateur de l'Atelier Baie continue ses épiques aventures artistiques sur son nouveau blog. Où l'on apprend qu'il édite encore et toujours un nouveau beau livre avec Jacques Durand. Où l'on apprend aussi que sa fabuleuse revue sur le vin IN VINO, c'est vraiment pour bientôt. Où l'on voit aussi ses supers photos. Comme ce beau portrait. Cliquez pour découvrir l'esthétique et le littéraire univers gourmand de BRUNO DOAN.http://www.atelierbaie.fr/blog/

Glück Michaël

Ami(e)s qui aimez lire…

Nous sommes heureux de publier cet été un livre de poésie, où la langue, mise à mal par ailleurs, se révèle ici insoumise.

Michaël Glück, poète, auteur de théâtre et traducteur, s’est passionné pour les admirables fresques de la chapelle Notre-Dame-des-Fontaines à La Brigue dans les Alpes-Maritimes, peintes par Canavesio, artiste piémontais du XVe siècle. Ces fresques représentent le Cycle de la Passion et du Jugement dernier. Michaël Glück s’est attaché particulièrement au personnage de Judas, dont il lit ici la “Passion”, plus que celle du Christ, librement interprétée par Canavesio… Renouant dans ce livre – titré Passion Canavesio – avec le long poème narratif, l’auteur appréhende la “pensée/trahison” de Judas comme Canavesio l’a peinte en son temps, donnant figure essentiellement à sa torture mentale. Sous le signe de l’exergue : "Ce que tu as à faire, fais-le", l’auteur invite à cheminer dans un questionnement à valeur contemporaine et la sobriété du style en fait sa force.
Vous pouvez découvrir des extraits de ce livre sur notre site en cliquant ici.

Vous pourrez aussi retrouver Michaël Glück aux Voix de la Méditerranée du 18 au 25 juillet à Lodève, ainsi que d’autres auteurs de l’Amourier : Jeanne Bastide, Florence Pazzottu, Adeline Yzac, Daniel Biga, Jacques Ferlay, Raphaël Monticelli et Bernard Noël. Nous y serons également du jeudi 22 au dimanche 25 juillet, sur le marché du livre. Voir le programme

Puisse l’été vous apporter les meilleurs plaisirs de lire,
bon soleil à vous,
Bernadette Griot
amourier.com

diumenge, 18 de juliol de 2010

Frears Stephen


Tamara Drewe

Es un film sortit lo 14 de julhet de 2010, en França. Çò que n’en fa pas un film revolucionari… Mai una bòna comedia de l’umor anglés. Lo racònta se sarra puslèu dau vaudevila a la parisenca que dau rosbif acostumier. Òm reconeis la tissa dau Stephen Frears, totjorn afogat per leis istòrias de còr e de q…… (es-ti pas estat un temps lo geniau realizaire dei Ligason Dangèirosas ?…) que menan lo monde, segond ma maire qu’a sempre rason. M’agradan lei dialògs, en VO, a l’anglèsa, elegants e de còps que i a escatologics coma dins Benny Hill (m’agrada la scèna dau cagador en ombra chinèsa) e coma dins tota galejada anglèsa que se respecta. La joventa amorosa dau cantaire es de pas mancar. Tant es expressiva. A una maiça ! Çò que me fa dire que l’escòla francèsa, en mai dei cors d’espòrt dins la tantossada, devriá impausar de sesilhas d’art dramatic en totei, un pauc coma l’Occitan. Aquò s’impausa. Mai lo govèrn es en bòna via.

Se que non, per tornar au film, es risolier, simple e passam un bòn moment.

Realizat per Stephen Frears
Amé
Gemma Arterton, Roger Allam, Bill Camp, plus

Long-metratge britanic . Genre : Comedia
Durada : 01o49min Annada de produccion : 2009
Distributor : Diaphana Distribution

Çò que se debanèt dins la satla pendent la projeccion :

Èra l’estieu. E coma fasiá traç que freg, que me sentissiáu coma a l’ostau, dequé faguère ? Ben… Coma a l’ostau, justament… Escampère mei tongs sota mon sèti e benlèu sota lo sèti, en fàcia. Vai saupre, la trobariá ben après ma tong. Es aquò la decontraccion de l’estiva,laissar jogar sei sabatas dins la natura s’en s’avisar se fan de bestièsas ò non. Lo film s’acaba. Coma siáu abonat au cinèma d’art e d’ensag de la vila d’Agradà (Ié direm: Lo Borviu), lo projeccioniste (òc, n’i a encara aquí) aluca pas qu’a la fin dau generic (sariá pecat per un cinefil de posquer pas saupre quau faguèt lo bruchatge pendent la scèna dau cagador ò d’ignorar lo nom de l’òme ò de la femna-clap… enfin brèu…). Pendent lo generic, dins l’escur doncas, cerque mei tongs. Promièra tong : vai ben. La pichòta de drecha, aviá just resquilhat sota ieu. Vai que furne amé mei artèus per te trobar la de gaucha. Cerca que cercaràs. Furna que furnaràs… Mei artèus fan sei gamas. A quatre patas ara sus la moqueta migosa, coma lo chin que cerca son òssa, fau lei recantons de mon reng. A ! Coquin de sòrt coma cantariá lo grand Plantevin ! Pas cap de tong ! Aluque lo reng amé lo portable qu’aviáu oblidat d’amossar (vergonha)… E non, non. La tong aviá fugat. Siáu mau. Coma vau tornar au parcament ara ? Un pès descauçat, l’autre negre e panard ? La satla se vuèja. Lo lume se fa totjorn pas. Pòrta balin balan de l’intrada, coma dins lei restaurants. Me tòrna ma vesina d’en fàcia, la capelada a la Marja Simpson que t’escond la mitan dau film amé son pèu. E la chut-chut, en ombra chinèsa, l’ausisse : « Ma sabata… es pas la bòna sabata… M’an raubat ma sabata… Au volur…. Au raubaire… A l’assessin… ». Èra la mieuna. Aviá fach 500 mètres amé ma tong dins la carrièra, sens se n’avisar. Mai se fasètz lo carcul : n’en manca una ! La de la femna. Aquela aviá passejat sota l’ecran. E siam sortits, amé lei bònei cauçaduras. E lo rire ai bregas. Podètz jogar la musica de la flaüta de Pèire Ricard dins la Cabra.