dimecres, 21 de maig de 2014

Exposicion: Nimes, l'Occitana sus lei piadas de l'Abséncia



Exposition : Nîmes, l’Occitane : sur les pas de l’Absente.
Exposition de photos par Stéphane Barbier. Textes par Matthieu Poitavin.
Stéphane Barbier : Réalise ses premières images à 17 ans, inspiré par la découverte du courant de la photographie dite humaniste d’après-guerre. Photo-journaliste depuis 1990, successivement au sein des rédactions des quotidiens de presse Le Dauphiné Libéré, La Provence, et Midi Libre. Il s’installe à Nîmes depuis 1999 et collabore avec la presse nationale, L’Express, La Croix, Libération, Le Monde.
Il réalise et publie, en compagnie du journaliste Adrien Boudet, plusieurs reportages en Afrique dont Déforestation en forêt camerounaise (Ushuaia Magazine) et Lac Tchad (Midi Libre). Il participe à différents ouvrages publiés aux éditions de l’Atelier Baie, éditeur. Il assure la réalisation d’affiches et visuels pour diverses compagnies théâtrales : Compagnie du Petit Subito, Triptyk Théâtre, Théâtre de Nîmes, Blue Potential de Jeff Mills. Photographe du festival « Les Suds » à Arles depuis 2007 en compagnie du confrère Florent Gardin.

Matthieu Poitavin : auteur, professeur de Provençal et d’Arts Visuels à Orange. Ouvert sur les cultures du monde, il étudie le cinéma, les lettres modernes puis l’occitan. Ecrit des textes pour la chanteuse Liza l’Occitane dont la chanson « Soleu Roge » obtient le prix du public en 2006 pendant l’Eurovision des Langues Minoritaires. Son roman fantastique, bilingue, en français et occitan, Lo Matagòt Modèrn (IEO Lengadòc) mélange tradition et modernité.
Résumé de l’exposition : Un homme poussé par un vent de nostalgie marche sur les traces de son adolescence. Pendant une marche hasardeuse, les hauts de Nîmes lui rappellent son enfance. Tous les éléments païens de la Garrigue puis les indices citadins (signalétique, voix, rencontres, langage…) le révèlent soudain à ses racines. Par les images, par son regard subjectif et sensible, l’homme  commence  alors une seconde quête : qui est « Nîmes l’Occitane » ? Pourquoi celle qu’on surnomme aussi « l’Absente » le ramène-t-il si profondément au monde ?
Ce parcours photographique à la première personne, légendé par des textes bilingues, nous interroge sur la quête d’une culture dissimulée mais omniprésente. Que l’on voudrait disparue mais qui nous hante. Pour ouvrir le regard. Apprendre à sentir pour nommer. Devenir un voyageur insatiable, assoiffé de langues et de savoirs.