divendres, 23 de març de 2007

Lo libre dins la pèu: fotos dau vernissatge











Mei fotografias de l'ostau de Delfilm, religaira, lo ser de sa mostra. Osca! Delfilm! Aqueste cop, es l'ora dau viatge en Africa, a la setmana que ven!

una carta postala


Abans de se daissar, vos presenti un libre bèl de las edicions Cardabelle en negre e blanc. Per un fiu de Doisneau. De descubrir lèu.

viatge


L'agéncia de viatge me manda en Africa. Sarai pas aqui per vos parlar dau Tam en negre e blanc pendènt una setmana. Podètz pasmens contunhar de legir lo blog e mandar de comentaris. A lèu!


La fotografia presentada es de:


dimecres, 21 de març de 2007

o pèr la lengo d'o pèr l'AFP

BEZIERS (AFP) - Dix-huit à vingt mille personnes ont manifesté samedi dans le centre de Béziers (Hérault) pour "la défense et la reconnaissance" de l'occitan, dans une ambiance festive parmi les drapeaux rouges frappés de la croix occitane.

Les manifestants, parmi lesquels beaucoup de jeunes souvent déguisés, étaient "au moins 20.000" selon les organisateurs, 18.000 selon la police.
La manifestation était organisée par un collectif de six organisations, appelé "Anem, per la lenga occitana! Oc!" (Allons, pour la langue occitane, oui!), avec le soutien de quelque 300 élus, 200 associations et plus de 500 personnalités du monde culturel, associatif, économique et sportif.
Dans un message aux organisateurs, la candidate socialiste à la présidentielle Ségolène Royal a souligné que "la France est responsable de la diversité culturelle et linguistique, constitutive de son histoire et de son patrimoine, qui est donc comptable de l'avenir de ses langues. Je m'engage à tout faire pour leur donner un avenir et un statut".
La candidate communiste Marie-George Buffet a fait une déclaration: "Il y a urgence à définir et se donner les moyens d'une véritable politique linguistique"
La candidate des Verts Dominique Voynet a réclamé devant la presse "la reconnaissance des langues régionales en France, au même titre que le français".

"L'occitan doit être une langue officielle, pas une langue morte, elle ne doit pas mourir", affirme Florian Barre, 16 ans, qui défile derrière une banderole du Cercle occitan de Vendargues et apprend cette langue "depuis cinq ans, mais seulement à raison de deux heures par semaine".

Son père Richard affirme "parler occitan avec ses enfants. Je l'ai appris à la maison et dans la rue, c'est une tradition familiale, je la perpétue par plaisir, je lui transmets, j'espère qu'il la transmettra à ses enfants", indique-t-il, béret "gascon" vissé sur la tête.

"La culture occitane, c'est un vrai lien social. Pour apprécier sa littérature très riche, il faut avoir accès à l'occitan écrit", ajoute-t-il.

Derrière lui, un groupe toulousain avec fifres, hautbois et tambours est là "pour que la culture occitane soit reconnue à sa juste valeur".

Pour Romain, 21 ans, la manifestation "ne porte pas un message d'exclusion. Nous sommes contre une certaine vision de l'Occitanie qui rejetterait les gens issus de l'immigration".

Quelques drapeaux bretons émaillent le cortège où se reconnaissent grâce à leurs banderoles des groupes venus du Piémont italien, de la Catalogne espagnole toute proche ou même de Calabre (Italie). Les musiciens marseillais du Massilia Sound System ferment la marche en chantant en occitan. Un concert gratuit aux arènes de Béziers devait clôturer la manifestation dans la soirée.

B coume Blu Graulen


Le bleu graulen c'est le bleu de la façade des maisons de pêcheurs du Grau-du-Roi. Pour exemple, celui-ci.

Sorgo: Ma mère.
Citation:
"Bondieu! qu'est-ce que c'est que cette peille? Tu l'as trouvé où ce bleu graulen?" MA MERE

la langue d'oc, l'art et les beaux livres

Ici, chez Tam, nous aimons les beaux livres, les belles images, les grandes photos. Nous adorons les éditions Cardabelle qui publient de somptueux ouvrages. Parce que nous aimons la qualité, la poésie des images, du cinéma, de la peinture, que nous avons une vision universaliste et ouverte sur l'art (voyez ce blog en langue d'oc et en français dédié souvent au cinéma) nous vous invitons à plonger dans le rêve en cliquant sur:
http://www.cardabelle.fr/

La langue d'oc dans l'enseignement public

http://creo-mp.chez-alice.fr/felco.html


Il faut continuer à enseigner la langue d'oc dans le public. Un superbe site pour écouter, décrouvrir, apprendre la langue, connaître les engagements laics et républicains de ces professeurs amoureux des langues, de la diversité, de la culture et de l'Ecole.

anen o, pèr la lengo d'o

L’un apprend l’occitan, l’autre le chante, le troisième le met en scène. Le dernier est le chanteur de Massila Sound System. Tous défendent la langue dans sa diversité. Quatre hommes qui témoignent des multiples couleurs de la langue d’Oc. Trois d’entre eux seront à Béziers demain.

A 36 ans, informaticien à la fac de sciences de Montpellier, Sébastien Layssac - « Sep » pour ses amis, hommage à la phonétique catalane - vit l’occitan par amour, d’abord du bilinguisme dit-il. Des langues en général. L’anglais, il l’a appris aux États-Unis où il a passé quelques temps de son enfance avant de débarquer à Montpellier. L’occitan - du patois disait-on là-bas - il l’a vaguement entendu dans la bouche d’un grand-père andorran, installé en Aveyron. Ses tantes de Cahors le parlaient aussi parfaitement.
Mais c’est surtout son empathie avec les mots, les accents aussi, qui va le mener sur le chemin de la langue d’Oc. Au début des années 1990, pas illogique de le retrouver à la fac Paul Valery où, dans le cadre d’un Deug d’anglais, il se « régale » en option, trois heures par semaine, en cours d’occitan. « Ca m’a beaucoup plu de retrouver la source d’expressions qu’on utilise dans le coin qui viennent, sans le savoir, tout droit de l’occitan », se souvient Sep.
Après la fac, l’occitan reviendra à ses oreilles par la montée en puissance d’un mouvement musical, incarné par les Massilia Sound System et les Fabulous Trobadors. A Toulouse - chez ces derniers - il s’y rend d’ailleurs deux années de suite avec ses potes pour les célèbres fêtes du quartier Arnaud Bernard.
Arthur, 5 ans, s’imprègne du bilinguisme à l’école « dau Clapas » de Figuerolles. « C’est super bien d’apprendre une langue même si elle ne sert à rien. De toute façon, j’ai pas tellement envie que mon fils apprennent une langue pour vendre ou faire du business. » Arthur comprend déjà parfaitement l’occitan. « Devant nous il ne le parle pas trop mais quand on le surprend, c’est impressionnant », se réjouit le père.
Demain, la petite famille du Mas d’Alhen - près de Saint-Paul-et-Valmalle - prendra la route de Béziers comme elle avait pris celle de Carcassonne il y a deux ans. « J’irai à Pau s’il le fallait ! »
A une époque, Sep a aussi fait pas mal de kilomètres pour voir plusieurs fois Massilia Sound System. Tatou chante, revendique, s’éclate, au sein de ce groupe emblématique de la scène méridionale. Son credo, c’est l’occitan qu’il pratique avec aisance au nom de la liberté d’expression. « L’occitan, le seul domaine libre, irréductible à la manipulation. » Une langue « de civilités » qui symbolise, pour l’artiste, l’histoire de Marseille. « Elle est la clé qui nous permet de trouver les outils qui vont nous servir pour avoir un discours, un regard marseillais ». Il est également question de l’utiliser chaque fois pour la récupération d’espace public, de pratique sociale dans les quartiers, etc. « car elle est la langue la plus adaptée ».
Tatou revendique : « Je ne suis pas un occitan biologique, c’est un choix qui m’a permis de me libérer du centralisme car le français est utilisé par l’État pour imposer son élite. » Et afin de donner forme à sa pensée, il précise : « Parler français, c’est comme utiliser les lunettes d’un autre, fabriquées par l’autre pour qu’on y voie mal dedans. »
Une identité forte et importante pour tout le monde. « La seule chose qui fait que l’on ne ressemble pas aux Parisiens. C’est dans le même temps un refus de cette vision d’un Marseille light. » En tant que chanteur, créateur, il avoue utiliser l’occitan « pour échapper à une vision imposée ». Puis, le rebelle assène : « être contre l’occitan, c’est être contre toutes les expressions et cultures populaires ».
André Neyton, pionnier historique du théâtre en terres toulonnaises, sera à la manif biterroise, en signataire de l’initiative. En scène sudiste depuis 1971, il a installé son Théâtre de la Méditerranée et le Centre dramatique occitan à l’Espace Comédia, au cœur du quartier du Mourillon. Solide militant occitan, il n’en est pas moins un farouche partisan de l’ouverture aux cultures de tous horizons. La langue occitane est plantée en lui depuis qu’il apprit que son grand-père, « émigré de Grenoble », et sa grand-mère, originaire d’Italie, « se parlaient, à la maison, en provençal ».

Tatou: "Etre contre l'occitan,
c'est être contre toutes les
expressions et cultures populaires"

André Neyton rappelle aux oublieux qu’à cette époque (première moitié du XXème siècle, NDLR), « la langue occitane était obligée pour le rapport social, pour l’insertion sur le lieu de travail ». L’homme de théâtre, avant Béziers, se veut optimiste : « Il y a deux ans à Carcassonne, nous étions 10 000. Au vu de la mobilisation, je pense que cette fois-ci, nous dépasserons les 15 000 »…

Le combat de M. Neyton pour sa langue sudiste est très prosaïquement lié à son combat pour les langues régionales en général : « Ce sont les pouvoirs parisiens qui ont créé le mot patois. Le pire de tout est que le combat consistant à détruire tout un pan de culture continue à s’intensifier. On renvoie l’apprentissage de nos langues au domaine privé, ce qui est scandaleux ; on réduit notre place dans les médias ; enfin on restreint la place de notre expression dans l’Education nationale ».
La couleur occitane en Vaucluse est musicale. Guy Bonnet, André Chiron, mais aussi Stéphane Manganelli sont les représentants de la langue en chansons. Stéphane Manganelli est prof de math à Carpentras, mais aussi chanteur. Il a repris Fugain en provençal et se construit aussi un répertoire qui lui ressemble. Ce Vacqueyrassien vit la langue comme un vecteur de rapprochement des individus entre eux. « Je suis vacqueyrassien, vauclusien, provençal, occitan, français, européen. Pour me revendiquer de mon identité, je dois la partager, c’est comme ça que je conçois la culture. »
Le rassemblement de Béziers est historique en ce qu’il rassemble « des « ennemis » de longtemps, comme l’Institut d’études occitanes et le Félibrige.»

La Marseillaise, 16 de mars de 2007.

dimarts, 20 de març de 2007

Delfilm à la ràdio

Delfilm parlara de soun oustau de libre aquèste ser sus lou cop de 18 ouro (entre 18 ouro e 18 ouro 30) sus Radio Franço Gard emé moun amigo Leila. De pas manca!
Pèr lou jour de la primo, lou 21 de mars, vous counvido à un vernissage emé lis artiste! A parti de 18 ouro 30.

Le Livre dans la Peau. 4 et 7 rue de la Fontaine .SAINT QUENTIN LA POTERIE. 30700. CONTACTS 04 66 63 12 05 - 06 82 15 50 06 www.reliure.fr

magazine de Cinèma


Es dins lo sentit caud de ton papier glaçat, dins un banh que bolhís, que fau coma l’estar que vènd de sabonetas. Cada pagina que vire, sensualament, an l’amarum d’un chocolat de luxe. La sensualitat de ton odor de paginas se mescla a l’aiga blava que raja dins la banahadoira. O Magazine de Cinèma ! Nus coma un vèrme davant meis idòlas oblide ma legendaria pudor. Chaplin, Keaton, Deneuve, Collard, Sautet, Almodovar, Téchiné, Truffaut, Allen, Tati, Spielberg, Kubrick, Eastwood, Blier, Berry, Pialat. Un velò dins lo cèu. Un Singing in the rain violènt per denonciar la violéncia. Un dictator e un balon en forma de tèrra, vò una tèrra en forma de balon. Un poton escondut sota un pònt de París. Una estatua de carn que pausa pendènt quatre oras. La VHS tanben d’un òme elefant. Leis imitacions de l’òme elefant amé la maire. La mòrt de Molière. Mon promier rapòrt amé la mòrt. « Mon amic ! Mon amic ! ». Lo promier filme italian d’un pichon regitat per la maire. « Michel ! Michel ! » Lei lagremas de paur e d’emocions per un extra terrestre secadas per un paire fièr de l’emocion de son fiéu davant un filme de grand. L’istòri d’un rossèu e d’un dragon. L’impression que de la satla de cinèma nais la nuech perque quora siam sortits dei 101 Dalmacians la nuech èra tombada. La lista es lònga e lo banh caud. Pense ai annadas recampadas dins de ligaduras de cuer nègras sus lei pòsts. Son lei testimònis susperficiaus d’una joventud jamai acabada. Leis annadas licèu – en cò de Lois Feuillade -, leis annadas fac, en cò de Max Rouquette e leis annadas Tam a l’agéncia de viatge. Siáu estabosit per tant de remembranças d’aquela revista de cinèma que festeja sei vint ans. Tot aquò, finala, sembla ben artificiau. Pasmens… Pasmens… Mon pantai s’escond, ben au caud, dins lei casas de ma bibliotèca Ikea e sarà lo plus grand dei tresaurs qu’aurai ligat a meis enfants. Perque lei paginas an viscut. An esperat sus un comptador, dins la banasta dei cagadors, se son fretadas au frescum dau pelenc d’una piscina, sota lo liech pendènt una nuech d’amor, a la figura de ma mia, pendènt una nuech de disputa, sota lo burèu pendènt una jornada de revision, dins la cosina en esperar lei pastas dins l’aiga. Per donar de valor a mon libre lo vau batejar. L’ecampe dins l’aiga dau banh. L’especiau vint ans es confle. L’ai perfumat. Seca sus lo radiator. Dins vint ans sarà mon collector, un moment d’antologia. E dirai a mei felens : « Ai festejat mei vint ans de cinèma amé Studio dins la banhadoira ! ».

Deneuve dins Nick/Tuck

L'episodi es aqui! lèu! Es un plaser! Clicatz:

http://www.youtube.com/watch?v=-bIfNMxNkks



Descubert sus TPS, (fau ben aquo quora sias dins la vila de Tam per te matar pas), la prestacion de Deneuve dins Nip/Tuck, sason quatre. Es remirabla coma de costuma! Un cop de mai l'acritz a fach una força bona causida. A causit una seria underground, força ben realizada amé d'escenarios espectaclos, precis, geniaus! Deneuve joga la calinhaira d'un ome qu'es estat incinerat. Per sa memoria, se fa pegar sota lei popas lei cendras de son amor. Es romantic, tarriblament "frenchy", Deneuve es representada coma l'arquetipe american de la femna francesa: tuba de longa per de dire sa libertat, es liura forta e romantica coma dins lei romans. Deneuve joga a la perfeccion. Glamour! Glamour!

Ficha Tecnica:
Nip/ Tuck: creada per Ryan Murphy.
Sasons:
Quatre sasons, 59 episodis.
Difusion:
Ais USA: Promiera difusion lo 22 de julhet de 2003 sus FX.
En França: Promiera difusion lo 22 de setèmbre 2004 sus Paris Première.
Sason quatre inedicha fins au 9 d'abrieu sus Paris Première, puèi sus M6 a la prima.
Actors:
Dylan Walsh, Julian Mc Mahon, Joely Richardson, John Hensley.

Sorga: Studio, n°233, abriéu de 2007, p. 174.


Studio a vint ans! Bon anniversari Studio!

L'episodi es aqui! lèu! es un plaser! Clicatz:

http://www.youtube.com/watch?v=-bIfNMxNkks