dissabte, 12 de juny de 2010

crida: Jogatz au dékédis

Doas replicas per lo dékédis lo otdog... (veire sus aquela pagina: http://lou-tam-tam.blogspot.com/2010/05/deke-dis-lou-ot-dog.html) A vos de n'en apondre una! E lèu lançarem lo sondatge. Vos rampele qu'aquèste que fa lo mai de percentatges ganha de regardelas o quauquaren... Vos espère nombros!

bestiari



Quora prenguère aquèsta foto de buous dins una manada pensère promier an aquèsta mena de bestiari dessenhat per Bilal - i a dètz ans fa - per un omenatge au cantaire Manset...

Animal on est mal
Animal, on est mal
On a le dos couvert d’écailles
On sent la paille
Dans la faille
Et quand on ouvre la porte
Un armée de cloportes
Vous repousse en criant :
" Ici, pas de serpent ! "
Animal, on est mal.
Animal, on est mal.
Animal, on est mal.
On a deux cornes placées
Sur le devant du nez.
On s’abaisse.
On s’affaisse.
On a la queue qui frise.
On a la peau épaisse.
On a la peau grise
Et quand on veut sortir
Avec une demoiselle,
On l’invite à dîner.
Quand elle vous voit,
Que dit-elle ?
" Il ne vous manque qu’une bosse.
Vade retro, rhinocéros ! "
Animal, on est mal
Animal, on est mal
Animal, on est mal
On assiste à l’opération de la girafe.
La voilà qui se retrouve le cou plein d’agrafes.
Elle appelle au secours
On veut lui mettre un pantalon
Mais il est trop court
Animal, on est mal
On pond ses œufs dans le sable
Et quand on passe à table
Les chevaux-vapeurs
Ont pris peur
De se retrouver loin de leur étable.
Animal, on est mal
Animal, on est mal
Animal, on est mal
Et si on ne se conduit pas bien
On revivra peut-être dans un peau d’un humain
Animal, on est mal
Animal, on est mal
Et Dieu reconnaîtra les siens...
Manset.

dimecres, 9 de juny de 2010

devinhola

Quin grand artista diguèt dins un jornau: "M'agrada ben lo metge House. I a un nafrat, lo mond se recampan al'entorn d'èu, lei personatges parlan dins un vocabulari ipertecnic, m'agrada ben. Mai sariau pas capable n'en agachar dètz sens relambi..."
Se lo cat vos fa lengueta.... pausatz de questions, vos respondrai per de non o per de non. E finala, capitarem per trobar l'ome mistèri. De regardelas son de ganhar...
A, au fach, avètz pas acabat de jogar au darnier DEKEDIS...

chaplin au rasoir

Bel article sus lo critic de cinemà, Joan Narboni que ven d'escriure un polidet "... Perqué lei perruquiers?" dins LEIS INROCKUPTIBLES dau 9 de junh de 2010, numero 758. Cite un troç de la jornalista Axela Ropert: "Un metode es adoptat: s'emparar d'un detalh aparentament anecdotic per n'en desvelar un traucàs escondut. Per exemple, partent de la frasa liminaria: "Tota semblança entre lo dictator Indèu e lo barbejaire jusièu es purament forfacha", Narboni n'en tira totei leis implicacions que fondan lo film. Perqué Chaplin fa de messorgas sus la semblança fisica entre lo barbejaire e lo dictator, mentre que qu'es espantanta dins lo film e dins la vida? E se fa de messorgas, saria-ti pas perque una logica de mai es a l'obra, non pas una logica mimetica de substitucion, mai una logica mai radicala d'anutlacion?"?.
Narboni Jean, Pourquoi des coiffeurs? - Notes actuelles sur le dictateur. Edicions Capricci, 2010. 127 paginas. 13 euros




http://www.lesinrocks.com/


Trio Hum

Jeudi 15 juillet à 12h, Hum Trio interprétera « les temps passats » du poète Joan-Ives Roier. Arles. Festenau Convivéncia.

Une autre information:

Dans le cadre du Total Festum, l'école Calandreta Garriga organise un concert gratuit au Théâtre de Gignac le dimanche 13 juin à partir de 20h (buvette et petite restauration).

- 20h30: Laurent Cavalié dans son nouveau spectacle "Soli Solet":
" Laurent Cavalié en solo avec son accordéon, récupère, recycle, arrange, mélange, métisse le répertoire de son pays de l’Aude avec des traditions d’ailleurs, venues du bout du monde. C’est ainsi que l’homme nous re-fabrique tout un répertoire de chansons flambant neuves, toutes rutilantes, toutes pimpantes, produits dérivés de l’agro-culture biologique, non certifiées mais fortes de leur devoir d’invention et de mémoire."

- 22h: Hum Trio (World d'Aqui) avec Aimé Bress: Chant/Clarinette/Clarinette basse, Vincent Crépin: Guitare/Viola/Bouzouki et Christophe Montet: riqq/cajon/zarb/daf.
Des compositions originales naviguant entre l'orient et l'occident qui mettent en musique des textes du poète occitan Joan-Ives Roier.