divendres, 16 de juliol de 2010

L'Association a vingt ans

L'Association édite depuis le début du siècle une collection de BD parallèle. Comme pour la nouvelle vague en cinéma son existence est primordiale. Parce qu'elle encourage et met en évidence l'Auteur au centre de sa collection. Beaucoup de scénarios troublants, d'histoires intimes et personnelles y sont éditées. Moi, je les suis depuis le début. Avec un grand faible pour Lapinot qui se transforme d'albums en albums. Que de souvenirs de bibliothèque avec l'Association!Je n'oublierai jamais le grand coup de poing, de coeur, d'émotion éprouvé devant l'éclat du Persepolis en noir et blanc, ni les journaux intimes de Joan Sfarr qui me réconfortaient pendant mes insomnies. Je me souviens de cet énorme bouquin rouge intitulé Comix 2000 qui fêtait le nouveau millénaire, avant le grand bug. Je me délectais de ces planches muettes qui parcouraient le réseau mondial des auteurs indépendants. J'ai découvert, depuis peu, que la collection de l'Association ne se trouve pas pas partout. Par exemple, dans une grande libairie de la ville d'Agradà, spécialisée en petits miquets, la libraire ne veut pas en entendre parler. Plus passionnée par son fonds de caisse et ses cargaisons de P51 (boisson alcoolisée) qui marquent l'odeur de chaque page que tu achètes elle avoue bêtement que la BD est toujours liée à l'enfance, à l'évasion et n'est pas là pour dire le quotidien. Non à l'Association, dit-elle. Mazette. Je boycotte. L'Association pose les vraies questions: oui, la BD est un art à part entière, oui la BD a ses auteurs. Ce que je n'ai jamais ignoré, ce que les ignares ignorent. De la grande bédérature donc, que cette collection.
PS: Mes regrets de provincial: Pourquoi n'ai-je pu lire votre terrible (paraît-il) mensuel LAPIN? Il paraît que c'est un giga fanzine, laboratoire géant d'auteurs en création?
Ps2: Dans ma bibliothèque on peut aussi piocher fourre bourre ... dans la géniale collection Côtelettes, ou Pattes de Mouches, craquer devant le tant désiré Lapinot et les carottes de Patagonie, et s'étonner devant l'audace de Ma Circoncision de
Riad Sattouf.
Ps3: Dix ans de bonne BD. Dans le panier de crabe de mes souvenirs il ne faut pas que je confonde avec d'autres collections et éditeurs qui ont depuis copié (et parfois égalé... d'où la mescladisse dans mon pauvre cerveau de lecteur forcené) le réseau parallèle initié par l'Association. Respect pour: Casterman et son Kiki de Montparnasse par Catel et Bocquet, bravo à Cornélius et la collection Pierre pour l'édition en Français de Shigeru Mizuki et son NonNonBâ, bravo à l'espantant engagé Les Mauvaises Gens, une histoire de militants d'Etienne Davodeau chez Delcourt. Albin Michel (oui, oui) fait aussi du marginal et du bluff avec l'incroyable Le Blog et son auteur "inconnu" Frantico. Le somptueux et pessimiste éditeur Futuropolis présente la vie difficile de l'adolescente Lucille pendant qu'il met en avant la ligne extradordinaire de Blutch dans C'était le bonheur. La collection Casterman Ecritures (Ecritures! Ca le fait!) narre le Quartier Lointain de Jirô Taniguchi. Delcourt, encore dans le qualificatif, nous désespère et nous épouvante avec son Black Hole, enfin j'applaudis des deux pieds les infidélités de Trondheim chez Shampooing avec son aventureux Ile Bourbon 1730.
PS4: Ah! Je vois que LAPIN est disponible à la F.... Le grand libraire et disquaire.... Mais il n'y pas de F... dans toutes les villes de Province.