dilluns, 12 de maig de 2008

Parler la langue d'oc, c'est parler une langue de civilisation littéraire

Qu'est-ce qu'un Troubadour? L'étymologie du mot "troubadour" est controversée. Deux familles d'hypothèses émergent :
1 - Les littéraires français estiment que la racine du mot se trouve dans le verbe trobar qui, en langue d'oc signifie : « composer », « inventer », ou « deviser » (voir les dictionnaires Académie française, Larousse, Robert). On retrouve sans doute ce sens aujourd'hui dans le nom de la musique latino-américaine romantique trova
Les linguistes ont une explication assez voisine, qui fait référence au substantif occitan trobador désignant celui qui trouve après une recherche. Le verbe occitan correspondant trobar vient du latin commun "tropare", forme verbale de tropus qui signifie "rhétorique", "figure de langage". Le mot latin vient lui-même du grec τρόπος, qui signifie "manière", "tournure" (voir le Petit Larousse illustré).
Les défenseurs de l'origine médiolatine de la poésie de cour (Reto Bezzola, Peter Dronke) et les musicologues (J. Chailley) poussent l'idée que le verbe français "trouver" signifie littéralement « inventer une trope ». La "trope" est un discours où les mots sont utilisés dans un sens différent de leur acception commune, comme dans la création de métaphores ou de métonymies.
2 - D'autres linguistes estiment que l'origine du mot "troubadour" vient de l'arabe tarrab qui signifie "chanter" (voir Maria Rosa Menocal : The culture of translation). Quelques adeptes de cette seconde théorie émettent l'hypothèse complémentaire que les deux étymologies pourraient être correctes. Les troubadours auraient pu en effet utiliser sciemment la proximité phonétique entre les deux concepts : l'occitan trobar et la racine arabe TRB, lorsque le thème de l'amour fut exporté du monde islamique sud-ibérique Al-Andalus vers le reste de l'Europe du sud-ouest.

Source: Wikipédia.

Il serait dangereux de ne plus transmettre cette héritage linguistique, littéraire et culturel en France à nos enfants. Savoir d'où l'on vient c'est s'ouvrir aux racines des autres... L'excellente revue EUROPE nous consacre un numéro (voir ci-dessous). Nous ne sommes pas des patoisants: nous sommes des humanistes. IL FAUT DONC SE BATTRE POUR PRESERVER ET SAUVER NOS LANGUES, PATRIMOINE DE L'HUMANITE. POUR L'INTELLIGENCE DES PEUPLES ET DES CULTURES PLURIELLES. POUR L'INTELLIGENCE DU MONDE. ET FAIRE DE NOS ENFANTS D'HONNETES HOMMES DU 21ème SIECLE ET DES SIECLES A VENIR.

1 comentari:

JP la rapieta ha dit...

bonjour,
le petit ouvrage "les troubadours" d'Henri-Irénée Marrou (1904-1977) analyse toutes les hypothèse en son temps (1ere publication en 1961).
Le but est de confronter l'hypothèse "mystique" à l'hypothèse "arabo-andalouse", en passant par la mise à bas du folklore hérité du XIXe.
ce livre est disponible au Seuil, dans la collection "histoire" contre 7.50€