dimecres, 20 d’abril de 2011

Brève de comptoir à Sète

Entendu dans un bar, à Sète:
"Quand tu vis dans l'abondance un jour tu réalises pas que tu peux plus vivre dans l'abondance".

En résonnance, voici ce que nous chante Arthur H:

Pluie de milliards pour les Golden boys
Milliards de cœurs solitaires dans le rock’n’roll
Milliards de galaxies pour les SDF, la nuit
Milliards de milliards d’air pour nous, dans l’atmosphère
Oh, c’est l’abondance, c’est l’abondance!

Milliards de "made in China" dans les hypermarchés
Milliards de poulets congelés dans les congélateurs
Milliards de grains de sable dans la machine infernale
Milliards de milliards d’air pour nous, dans l’atmosphère
Oh, c’est l’abondance, c’est l’abondance!

Milliards de gouttes d’eau dans un orage d’été
Milliards de caresses dans la grange abandonnée
Milliards de lucioles dans ton crâne de cristal
Milliards de milliards d’air pour nous, dans l’atmosphère
Oh, c’est l’abondance, c’est l’abondance!